mercredi 31 décembre 2008

Kouchner, vous n’êtes pas le bienvenu

par Alain Legaret


On évoque ces dernières heures, la possible visite de Nicolas Sarkozy au Moyen-Orient afin de mettre un terme aux affrontements entre le Hamas et Israël.
Il souhaite certainement réitérer son succès lors de son voyage qui a permis de stopper la guerre entre la Russie et la Georgie en Août 2008.

D’après les rumeurs, son ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner devrait être du voyage. Or si ce monsieur n’est pas coupable de ce qui se passe aujourd’hui dans le sud d’Israël et à Gaza, il en est en partie responsable.
Qu’il se rassure, il n’est pas seul. Il partage cette responsabilité avec tous les membres qui se réclament de la communauté internationale, qui se posent en hommes de bien, mais qui sont restés muets pendant des années, lorsque le Hamas lançait ses roquettes sur la population israélienne.
Si par miracle après plus de 5000 roquettes, il n’y a eu que peu de victimes, il n’empêche que la population juive du sud d’Israël était sous la menace permanente de ces attaques et devait régulièrement courir aux abris dans l’indifférence générale des nations.

Ce silence prolongé de la communauté internationale relève de la « non-assistance à personne en danger ». L’intervention qui n’eut jamais lieu alors, aurait eu pour effet de faire cesser les attaques palestiniennes, de soulager les civils, et d’éviter la riposte israélienne que nous connaissons aujourd’hui avec son cortège de morts des deux côtés.

Mais revenons à Bernard Kouchner car le ministre des affaires étrangères français nous a surpris par son approche particulière des souffrances israéliennes : A l’inaction, il rajoute le cynisme.

Lors d’un voyage qu’il a effectué en Israël en février 2008, il a tenu une conférence de presse au consulat de France de Jérusalem durant laquelle il réclamait avec insistance le passage de camions de ciments vers Gaza pour construire une station d’épuration.
Lorsque Olivier Rafowicz d’Infolive TV lui fit remarquer que « des camions humanitaires ont transporté des explosifs vers Gaza », Bernard Kouchner désinvolte, lui répondit en riant « Oui, ben, ça arrive de temps en temps, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise.. ».
Son rire se glaça et l’arrogance pris le relais quand le Directeur d’Infolive TV stupéfait lui lança «c’est quand même beaucoup d’humour pour une chose très grave pour Israël » (voir la vidéo)

Et il avait fichtrement raison Olivier Rafowicz !! Parce que si Bernard Kouchner avait pris au sérieux à cette époque la contrebande d’armes à destination de Gaza, il n’y aurait pas eu de roquettes, il n’y aurait pas eu de morts et il n’y aurait pas eu de riposte israélienne.

Monsieur Kouchner riait quand seuls les israéliens étaient visés. Le terrorisme contre les Juifs, ça l’amuse.

Par conséquent, la présence de ce personnage en Israël pour venir faire la morale à ses dirigeants et faire son numéro pour regretter les récents affrontements serait totalement indécente.

Nous ne pouvons prendre encore le risque de le voir pouffer devant les populations juives entassées dans les abris.

Quand le Hamas s’armait, Monsieur Kouchner riait, Eh bien qu’il danse maintenant.
Mais ailleurs.

4 commentaires:

popi soudure a dit…

notre chér ministre a perdu l occasion de se taire ! a l entendrenoyer le poisson : " il en ai risible...." MAIS SA REPONSE EST UN VRAI/" scandale "

aschkel a dit…

Quand je revois cette vidéo, je envie de lui flanquer une sacrée droite.
Moi qui vit a Aschkélon, j'ai vraiment mais alors vraiment pas envie de rire.

Qu'il aille faire le clown au darfour ou en birmanie

Anonyme a dit…

L’objectif de Sarkozi et de mettre une force d’interposition entre le Hamas et Israël au détriment d’Israël pour faire comme la Finul au Liban.
Le Hesbolla se réarme derrière la finul et Israël ne peu intervenir au Liban car la Finul est pro-Hesbolla.
On aura le même scénario le Hamas va tranquillement se réarmer derrière la Finul bis qui ainsi protégé continuera à tirer des roquettes sur Israël qui ne pourra pas répondre.
qu'en pensez-vous ?

KAMI a dit…

Il faut faire comme les Arabes de Gaza, hurler à la mort, faire du battage médiatique , des conférences internationales,inviter les responsables des journaux internationaux dès qu'un cheveu d'un Israëlien est touché. Il faut inonder le Web de vidéos montrant la réalité, inviter des officiels internationaux pour montrer les caches d'armes, les couloirs sous-terrains, informer, informer, ne pas se taire, hurler , hurler, ne rien laisser passer, pas la moindre agression.Faire comprendre qui est la victime. Expliquer l'histoire, la légitimité d'Israël sur cette terre, aux enfants des écoles arabes, des écoles internationales, par des conférences, se faire inviter dans les écoles à l'étranger....Prendre en main son destin et oublier l'apathie mortelle.

Reproduction des textes originaux autorisée avec le lien et la mention suivante: © copyright Le Monde à l'Endroit