mardi 4 mars 2008

L’antisémitisme, responsable des derniers combats à Gaza

Israël s’est totalement retiré de Gaza le lundi 12 septembre 2005.
Depuis, les villes israéliennes limitrophes de ce territoire sont constamment bombardées.
Pour tenter de mettre fin à cette situation, l’armée israélienne a pénétré de nouveau dans la bande de Gaza samedi 1er mars 2008.

Immédiatement, le concert des Nations s’est fait entendre pour condamner Israël.
Hommes politiques, responsables de tel organisme officiel et de telle organisation internationale, grands spécialistes et petits journalistes tous unis dans la condamnation unanime de l’Etat Juif. Du seul Etat Juif au monde.

Les voilà qui sortent enfin de leur torpeur. Mais où étaient-ils tous ces épris de paix lorsque pendant plus de deux ans, les habitants de Sdérot étaient bombardés quotidiennement?

Pourquoi aucune voix n’est venue perturber le fracas régulier des missiles palestiniens frappant les maisons et les écoles israéliennes depuis 2005 jusqu’à 2008 ?

Est-ce qu’une situation dans laquelle les Juifs, hommes, femmes, et enfants, sont pris pour cible jour après jour est une situation normale à leurs yeux au point que nul journaliste n’en parle, que nul homme politique ne proteste, que nul responsable de tel organisme officiel ou de telle organisation internationale ne demande que cessent ces tirs sur la population juive ?

Pourquoi toutes ces personnes bien intentionnées ont-elles observé un silence de plus de deux ans quand seuls les Juifs étaient visés ?

Comment les mêmes osent-ils aujourd’hui se lever sans honte aucune, pour condamner en chœur la riposte israélienne alors que durant plus de deux longues années, ils n’ont rien dit ou fait pour dénoncer ou faire stopper les missiles tirés à partir de Gaza ?

Le Juif doit–il accepter d’être assassiné dans le silence des Nations sans que rien ne soit tenté pour le sauver?

Est-il encore si difficile pour le monde de se défaire de ses vieilles habitudes ?

Alain Legaret
4 mars 2008

3 commentaires:

Leroidavid a dit…

Pour Alain Legaret:

je partage totalement les propos contenus dans votre excellent article.

Comme vous, je suis choqué et écoeuré par l'effroyable hypocrisie de la "communauté internationale", qui se moque royalement de la vie des Juifs israéliens, et critique avec une véhémence répugnante chaque opération d'auto-défense menée par ce petit pays démocratique contre les criminels barbares et autres terroristes sanguinaires qui attaquent et assassinent sa population depuis des décennies.

Bravo pour votre blog.

Ariella a dit…

Moi je dirais même plus, j'accuse la presse occidentale et les médias de favoriser l'engrenage et l'impossibilité de trouver une solution entre israéliens et palestiniens en "soutenant" l'odieux comportement qui consiste à se réfugier systématiquement derrière femmes et enfants pour tirer des missiles "impunément" sur des civils israéliens.

Si ces mêmes terroristes vils et manipulateurs n'avaient pu trouver autant de complaisance dans ce genre d'agissements, cela fait belle lurette qu'une solution aurait été trouvée.
Or non seulement, la presse soutient mais elle "encourage" en ne permettant nullement aux israéliens de répondre adéquatement pour mettre fin à cette prise d'otages immorales.
Je donnerais seulement un exemple avec la dernière prise d'otages semblable au Liban dans le camps de réfugiés (depuis 60 ans !) palestiniens de Nahr el Bared avec son groupe de radicaux Fatah-Al-Islam qui espéraient y prendre pied parmi les civils, tout comme le Hezbollah ou le Hamas. L'armée libanaise a tranquillement et simplement "nettoyé" les lieux sans dérangement aucun de la part de ces médias occupés et concentres uniquement par les agissements des Israéliens qui, paralysés par cette opinion, sont impuissants à répondre une bonne fois pour toute afin de faire cesser un harcèlement quotidien sous forme de missiles contre une population civile.

Seulement, et là est le hic, ces mêmes terroristes du Hamas et du Hezbollah ou du Djihad qui sous cette couverture complaisante des médias occidents, sont justement ceux-la même qui demain viendront, parce que fortifiés à bloc par la presse, déranger cet Occident dans sa ronronnante passivité et mauvaise foi.

Naibed a dit…

Voir aussi le commentaire que je faisais, à ce propos sur mon blog le 18 décembre 2008 13:33 à propos d'Israël, le canari dans la mine.

Amicalement, et avec tout mon soutien de non-juive dans ces moments difficiles !

Reproduction des textes originaux autorisée avec le lien et la mention suivante: © copyright Le Monde à l'Endroit