dimanche 20 novembre 2011

Les choix douteux du parti, pris

par Alain Legaret



Quand on appelle résistants des gens qui visent délibérément des civils juifs,
Quand on appelle activistes des gens qui se font exploser au milieu de femmes et d’enfants juifs,
Quand on approuve une presse de propagande qui emploie régulièrement un langage guerrier quand il s’agit de qualifier les actions ou paroles israéliennes,
Quand on approuve une presse de propagande qui tait ou minimise tout acte ou parole hostile à Israël,
Quand on côtoie les partisans du Hezbollah,
Quand on tait, au lieu de les dénoncer, les cris de "mort aux Juifs" qui fusent lors des manifestations,
Quand on protège, au lieu de les dénoncer, des journalistes qui débitent des mensonges à propos des Juifs israéliens,


Quand on cherche des excuses aux seuls actes terroristes dirigés contre des civils juifs,
Quand on tait les informations qui seraient favorables à l’Etat juif,
Quand on déforme la réalité pour rendre l’Etat juif détestable,
Quand on déforme l’histoire pour rendre Israël coupable,
Quand on ne rectifie jamais, au grand jamais, les erreurs historiques et les mensonges nouveaux qui sont régulièrement et ouvertement repris et répétés par ses militants et par les journalistes sympathisants,
Quand on tait ou minimise tout acte antisémite qui se passe en bas de chez soi,
Quand on tait ou minimise toute parole antisémite dite en privé et que son oreille a eu la mauvaise idée d’entendre,

Quand on a déjà connu tout ça, comment peut-on être surpris que ce parti politique continue sur sa lancée en évinçant ses élus juifs ?


© copyright Alain Legaret pour Le Monde à l'Endroit 

1 commentaire:

akry a dit…

Pour être impartial, ce juste courroux peut aussi s'appliquer aux autres partis français, quand bien même ils n'invalident pas encore leurs députés juifs.

Reproduction des textes originaux autorisée avec le lien et la mention suivante: © copyright Le Monde à l'Endroit