lundi 23 août 2010

Les Twins, Manhattan et Jérusalem

par Alain Legaret

Jérusalem

Il y a à peine 2000 ans, le Temple juif dominait la cité de Jérusalem.

Quand il fut détruit au premier siècle, le Mont du Temple resta quelques temps désaffecté jusqu’à ce que des Musulmans vinrent construire sur le site une mosquée.

2000 ans plus tard :

• les Musulmans creusent sur le Mont du Temple et détruisent des trésors archéologiques qui sont autant de vestiges qui prouvent l’antériorité du Temple juif sur le site.

• Les terroristes et les amnésiques nomment l’endroit "l’Esplanade des Mosquées".

• Ceux qui continuent de parler de "Mont du Temple" en rappelant qu’un temple juif s’élevait ici autrefois, sont considérés comme des fanatiques extrémistes refusant de voir en Jérusalem le troisième lieu saint de l’Islam.


New York

En 2000, le World Trade Center dominait encore l’ile de Manhattan.

Quand il fut détruit l’année suivante, Ground Zero est resté quelques temps désaffecté jusqu’à ce que les Musulmans décident de construire sur le site une mosquée.


Si l’Histoire confirme sa tendance à se répéter,

dans 2000 ans :

• les Musulmans élimineront toute trace de mobilier ou de réseau informatique qui sont autant de preuves de la présence antérieure du World Trade Center.

• Les terroristes et les amnésiques nommeront l’endroit "la Place des Mosquées".

• Ceux qui continueront de parler de "Ground Zero" en rappelant les attaques du 11 septembre et ses 3000 victimes dans les Twins, ces deux tours jumelles qui s’élevaient ici autrefois, seront considérés comme des fanatiques islamophobes refusant de voir en New-York le quatrième lieu saint de l’Islam.


Il faut tout de même avoir une sacrée audace pour proposer la construction d’une mosquée à l’endroit où il y a moins de dix ans, Mohamed Atta et ses complices pulvérisaient l’existence de 3000 familles américaines au cri de "Allah ouakbar". Il faut faire preuve d’une certaine insouciance pour ignorer l’émotion que cette idée suscite.

Le président Barack Obama a déjà donné son accord à la réalisation du projet.

Lauréat du Prix Nobel de la Paix, il n’a plus rien à attendre du côté de Stockholm:

le Nobel de la capitulation n’existe pas. Celui du mépris des victimes non plus.

Peut-être peut-il encore obtenir la Légion d'Horreur pour bons et loyaux services des mains d'Oussama Ben Laden en personne ?

Quoi qu'il en soit, certaines de ces pratiques confirment avec à-propos l’idée que l’islam est bien une religion de paix..... tant qu'elle ne rencontre aucune opposition lors de ses conquêtes.



5 commentaires:

akry a dit…

Cher Alain Legaret, moi aussi, je pense parfois à changer d'air... Et je soutiens Israël quasi inconditionnellement, ce qui ne m'empêche pas de déplorer certaines politiques suicidaires. Mais là, je ne vous suis pas. La nébuleuse islamiste obscurantiste et totalitaire ne représente pas le monde musulman, quand bien même celui-ci résiste à faire son aggiornamento. Et, croyez-moi, en tant que franco-américain, je ne suis pas près de pardonner le 11 septembre.

Anonyme a dit…

comme quoi l'histoire se répète, c'est drôle quand on lit, mais en fait pas si drôle parce qu'il y en a qui ont une sacré détermination pour être les maîtres du monde, oui s'ils pouvaient tout effacer pour ne mettre que leurs marques à eux, ils le feraient,ça sûr, mais en fait je crois qu'il faut le prendre avec humour en attendant de manger le couscous et les tajines!!Corinne

geneghis a dit…

Je ne crois pas que c'est sur le site même que la mosquée proposée va être construire, mais à la place d'un bâtiement qui était sur un des côtés du site.
Quoiqu'il en soit, j'ai écouté Tarik Ramadan qui a été interviewé ce matin, sur la radio Suisse Romande.
Ce dernier n'est pas favorable à ce projet, compte tenu des sensibilités par rapport à ce que ce lieu reprèsente et il aurait trouvé plus fin de construire cette mosquée ailleurs,
Il comprend bien les remontrances des réfractaires au projet et trouve encore trop tôt pour construire cet édificice religieux à proximité du Ground Zero.
Il pense que cela peut même attiser les tensions qu'il y a entre les différentes cultures.
Pour ma part, sachant que Tarik Ramadan est genevois, donc suisse romand, de ce fait, un compatriote, je sais qu'il a grandi dans un pays laïc et progrssiste malgré tout.
Je pense qu'il est à même de comprendre les deux cultures et qu'il faut parfois l'écouter, même si il est souvent décrié comme personnage pratiquant le double langage.
Je sais qu'il a un certain charisme et qu'il faut se méfier de lui, mais toujours est-il qu'il ne faut pas toujours le peindre comme le diable sur la muraille.
Il a des prises de positions qui peuvent nous amener à réfléchir.
Je rajouterai, au risque de choquer certaines âmes, que j'en ai rien à battre que des mosquées, églises, synagogues soient construites près de ce lieu.
Ce que je trouve terrible, c'est qu'on en revienne à une guerre de religions alors que nous sommes dans une ère de progrès.
Je ne sais même pas si il faut appeler ça guerre de religions ou si c'est une crise mondiale qui nous tourne tous les uns contre les autres.
Je ne sais pas. Je suis très très dubitative.

Anonyme a dit…

Dans 230 ans maximum le machaih sera là alors il n' y a pas à avoir peur du futur dans 2000 ans !

Akry a dit…

Chère Genneghis, ne soyez pas aussi dubitative concernant Tarik Ramadan. Il n'y a aucun doute sur ses positions (réelles, pas les affichées). Lisez les livres de Caroline Fourest, vous serez vite édifiée. TR sait assez bien jouer les bons flics, et admirablement les Tartuffe. Ne vous laissez surtout pas abuser par ses oripeaux d'honnête universitaire. Cordialement

Reproduction des textes originaux autorisée avec le lien et la mention suivante: © copyright Le Monde à l'Endroit